Uncategorized

Photo de famille pour l’ouverture de l’atelier de partage d’expérience sur la mise en œuvre du CLM, (Community-led monitoring)

Il s’est ouvert ce lundi 15 mai 2023 dans la salle des conférences du PNMLS, un atelier de partage d’expérience sur la mise en œuvre du CLM, (Community-led monitoring) en français surveillance communautaire qui est une stratégie mise en œuvre par les acteurs de terrain afin d’assurer la qualité du service au sein des bénéficiairesUn atelier organisé par ANORS (faitière nationale de la société civile engagé dans la riposte au VIH), et appuyée par l’ONUSIDA en partenariat étroit avec le PNMLS, ainsi qu’avec les partenaires communautaires, et les PTF.

Cet atelier vise à consulter les parties prenantes pour le développement d’un projet de document d’orientation sur la mise en œuvre du CLM en vue d’améliorer la synergie et la coordination des interventions de suivi dirigé par les communautés de la RDC.

Il permettra de réfléchir sur les acquis de CLM en RDC, de discuter sur les défis liés à sa mise en œuvre, au financement et aux mécanismes d’assistance technique afin de parvenir à un consensus sur la manière de soutenir et de mettre en œuvre avec succès les programmes de CLM pour le VIH, la tuberculose et le paludisme tout en abordant les droits de l’homme et l’égalité́ des sexes.

Cet atelier qui durera 5 jours soit du 15 au 19 mai 2023, consacrera 3 jours pour le partage d’expérience discussions, et travaux en groupe pour évaluer et améliorer l’efficacité, la qualité, et l’impact des programmes des programmes et services que reçoivent les utilisateurs des services et les deux autres journées soit du 18 au 19 mai à la validation du document provenant des travaux ainsi un référentiel consensuel de mise en œuvre du CLM en vue d’améliorer la synergie et la coordination des interventions de suivi dirigé par les communautés en RDC est validé.

Cette activité animée par monsieur consultant senior monsieur Valentin KEIPO, qui a présenté un module divisé en six principales parties à savoir : la définition du CLM, ses principes, les différentes étapes, le cadre d’analytique, le principe de gestion des données et la structure du CLM.

Suite à cette présentation, trois principales questions ont été posées à savoir, quelle différence entre le suivi évaluation et le CLM ; comment implémenter le CLM et qui peut mettre en œuvre le CLM.

En guise de réponse il a été respectivement dit que le suivi évaluation intervient dans le cadre d’un projet ou des indicateurs sont définis pour le suivi, l’atteinte des objectifs et de l’analyse de l’impact du projet.

Le CLM quant à lui est une stratégie définie par les acteurs afin d’améliorer la qualité du service. L’implémentation du CLM passe par la mise sur pied des outils et le renforcement de capacités des acteurs qui doivent être capable de définir les indicateurs, collecter les gaps, les analyser et reformuler les priorités pour le plaidoyer.

Quelques représentants des organisations communautaires qui prennent part à cet atelier, ont eu a partager leur expérience dans la mise en œuvre de ce mécanisme de surveillance dont notamment :Dans la province du Haut KATANGA, un exposé a été fait par monsieur Adelard Mutombo, pour les structures communautaires nous avons eu les présentations faites par UCOP+, RENADEF, FEMME PLUS, CEDHUC…Leurs échanges et discussions ont tourné autour des points ci-après :Les défis de mise en œuvre auxquels les CLM font face ;Les déficits de financement les plus pressants ;Les besoins d’assistance technique.

A noter que le CLM (Community-led monitoring, CLM) est un mécanisme de redevabilité dans la riposte au VIH à différents niveaux, mécanisme qui est dirigé et mis en œuvre par des organisations communautaires locales regroupant des personnes vivant avec le VIH, des réseaux de populations clés, d’autres groupes touchés par le VIH et d’autres entités communautaires.

Le CLM s’appuie sur une plateforme structurée et sur un suivi par des pairs rigoureusement formés. Les objectifs sont les suivants : recueillir et analyser systématiquement des données qualitatives et quantitatives concernant la mise en œuvre de services liés au VIH, ces données pouvant notamment provenir de membres des communautés qui n’ont pas accès aux soins de santé ; mettre en place un retour d’expérience rapide à destination des directeurs de programmes et des décideurs en matière de santé. Les données du CLM mettent en lumière ce qui fonctionne correctement, ce qui ne fonctionne pas et ce qui doit être amélioré, tout en suggérant des actions ciblées pour de meilleurs résultats.

Section communication
PNMLS

Pour plus d’informations, veuillez contacter : (contact@pnmls.cd)
PNMLS
Le Programme National Multisectoriel de Lutte contre le Sida, PNMLS, est une Institution Publique, chargée de la lutte multisectorielle contre le sida en République Démocratique du Congo. Créé par Décret-présidentiel le 17 mars 2004 et placé sous la Haute Autorité du Président de la République par Ordonnance présidentielle n°11/023 du 18 mars 2011, Il est doté d’une personnalité juridique.
Le cadre de travail est défini dans le Plan Stratégique National (PSN), cadre de référence pour toutes les inventions de la lutte contre le sida en RDC. Le PNMLS a pour mission de coordonner, harmoniser, orienter et suivre les efforts et les inventions de tous les partenaires de la lutte contre le sida dans une approche multidisciplinaire et multisectorielle. Pour en savoir plus, consultez le site web www.pnmls.cd, suivez-nous sur Facebook et YouTube, WhatsApp +243822244914, +243 818 131 801.

De gauche à droit Mr Malik, Consultant international Lead, Dr Bernard BOSSIKI, Secrétaire Exécutif National Adjoint du PNMLS et le Professeur docteur Liévin KAPEND’A KALALA, Secrétaire Exécutif National du PNMLS

En prévision de l’écriture du nouveau Plan Stratégique National de lutte contre le Sida pour l’échéance 2023-2027, il s’est clôturé ce samedi 10 décembre 2022 l’atelier national de consensus sur le rapport de la revue et les priorités de la riposte nationale au VIH/sida organiser par le Programme National Multisectoriel de Lutte contre le VIH/Sida dans sa salle de conférences.

Ouvert par le Secrétaire Exécutif National du PNMLS, le professeur docteur Liévin Kapend’a Kalala le vendredi 09 décembre 2022, Celui-ci avait salué la présence de tous les experts prenant part à ses assises et plus particulièrement la disponibilité prompte dont a fait preuve Monsieur Malik, consultant lead pour apporter sa contribution dudit processus.

Sous la supervision du docteur Bernard Bossiki, Secrétaire Exécutif National Adjoint du PNMLS et coordonnateur des processus de la  revue du Plan Stratégique National de lutte contre le Sida (PSN), les travaux ont eu lieu pendant deux et étaient focus sur le six axe qui sont : (1) Réduction de nouvelles infections, (2) Elimination de la Transmission du VIH de la mère à l’enfant, (3) Amélioration de l’accès aux soins et traitement, (4) Réduction de la stigmatisation et discrimination, (5) Promotion d’un environnement favorable aux populations vulnérables au VIH, et (6) Soutien à la mise en œuvre du PSN 2020-2023.

L’objectif de ses assises étant de contribuer à l’amélioration de la riposte au VIH en RDC d’ici à 2026 en perspective de l’élimination du VIH en RDC à l’horizon 2030, les experts réunis ont passé au peigne fin le draft zéro du rapport consolidé de la revue des performances. Ce qui revient à analyser les principaux résultats de la revue documentaire et externe (nationale et provinciale) a mis parcours du PSN VIH sur la période 2020-2021 selon ses six axes stratégiques ; dégager un consensus sur les lacunes (managériales, structurelles, programmatiques, logistiques, etc) autour des principaux résultats sur le progrès de la riposte au VIH en RDC ; obtenir un consensus national sur les priorités à considérer dans le PSN 2023-2026, ainsi Formuler les recommandations, les stratégies et les interventions prioritaires (Secteur santé).

Pour son mot de la fin, le docteur Bernard BOSSIKI a rappelé à l’assemblée que l’objectif de l’élimination du VIH/Sida comme problème de santé publique d’ici à 2030 touche à son terme, que les problèmes soulevés lors de cette activité imposer de faire des bons choix pour des interventions catalytiques.

Il sied de noter que ce processus sera couplé à celui de l’élaboration du plan du secteur santé de mise en œuvre du PSN 2023-2026.   Les travaux de rédaction du nouveau Plan Stratégique National débuteront donc ce lundi 12 décembre 2022 à Matadi, Chef-lieu de la province du Kongo-central

Pour plus d’informations, veuillez contacter : (+243 818 131 801, 822 244 914 makabi.gaylord@pnmls.cd, contact@pnmls.cd)

PNMLS

Le Programme National Multisectoriel de Lutte contre le Sida, PNMLS, est une Institution Publique, chargée de la lutte multisectorielle contre le sida en République Démocratique du Congo. Créé par Décret-présidentiel le 17 mars 2004 et placé sous la Haute Autorité du Président de la République par Ordonnance présidentielle n°11/023 du 18 mars 2011, Il est doté d’une personnalité juridique.

Le cadre de travail est défini dans le Plan Stratégique National (PSN), cadre de référence pour toutes les inventions de la lutte contre le sida en RDC. Le PNMLS a pour mission de coordonner, harmoniser, orienter et suivre les efforts et les inventions de tous les partenaires de la lutte contre le sida dans une approche multidisciplinaire et multisectorielle. Pour en savoir plus, consultez le site web www.pnmls.cd, et suivez-nous surFacebook Facebook  et https://www.tubefilter.com/wp-content/uploads/2018/03/youtube-picture-in-picture.jpgYouTube,Résultat de recherche d'images pour "whatsapp logo" WhatsApp +243816402389.

Mettre fin aux inégalités liées au VIH et s’engager sur la bonne voie pour vaincre le Sida d’ici 2030