Le gouverneur de province, Jean-Marie Petipeti Tamata, a, en sa qualité du président du Conseil provincial multisectoriel de lutte contre le SIDA du Kwango (CPMLS), présidé dernièrement à Kenge dans la grande salle du gouvernorat, la première session ordinaire de l’année 2022 qui a validé la révision du règlement intérieur de cette structure et le règlement de gestion révisé du fonds SIDA.

D’autres points relatifs à la situation générale de la riposte dans la province du Kwango en 2021 ont été présentés, signale-t-on.

Il s’agit notamment du rapport du fonds SIDA, du règlement intérieur du CPMLS,  du règlement de gestion du fonds SIDA, du rapport de mobilisation financière du fonds SIDA de septembre 2021 au mois de février 2022 et des perspectives d’avenir.
Dans son mot d’ouverture, le gouverneur Jean-Marie Petipeti Tamata a indiqué que le SIDA demeure un problème de santé public avec une épidémie généralisée dont la prévalence est estimée à 1,2% pour l’ensemble de la population du pays en 2021.

A l’en croire, les enquêtes de sérosurveillance dans la province du Kwango, précisément dans les sites sentinelles de Kenge et Kahemba, ont révélé une prévalence de 0,9% pour Kenge et 1,1% pour Kahemba et pourtant la moyenne provinciale depuis quelques années était à 0,3%, la tendance étant à la hausse.

Jean-Marie Petipeti Tamata  a renseigné que la province du Kwango a néanmoins accompli un bilan positif  du service de prévention, dans les soins et traitements en faveur des populations vulnérables  notamment les adolescents, les jeunes  ainsi que les femmes. Il a souligné que selon le rapport du Programme national de lutte contre le SIDA (PNLS) de 2021, 100% des personnes vivant avec le VIH connaissent leurs statuts sérologiques et sont sous traitement antirétroviral ainsi que la réduction sensible de la discrimination et la stigmatisation.

L’Exécutif provincial s’est engagé à apporter son appui tant financier, matériel que technique pour promouvoir les actions des 10 secteurs de lutte contre le SIDA à travers le PNMLS et les autres organisations communautaires en vue  de mettre fin au SIDA d’ici 2030 dans la province du Kwango.

En tant que président du CPMLS, le gouverneur de province du Kwango a exhorté les membres de ce conseil, à veiller au strict respect du règlement intérieur en accompagnant le secrétariat provincial du PNMLS Kwango pour son bon fonctionnement, son autonomie de gestion et de veiller à toutes les résolutions prises.

La vision du gouverneur est de faire du Kwango une province sans SIDA.


Le directeur administratif et financier du PNMLS au niveau  national, Michée Kibwa qui a présenté l’organisation du PNMLS, a fait savoir que l’historique de la création du PNMLS remonte depuis 17 mars 2004. Il a remercié l’Exécutif provincial pour  le soutien financier au PNMLS Kwango à travers le fonds provincial du SIDA dont un montant de 19.720.800 CDF a été mobilisé en 2021 et pour l’octroi du terrain pouvant abriter les bureaux du PNMLS Kwango.